La vente aux enchères

Retour sur la page du Blog
Posté par: adminMPA Catégorie: Actualité Commentaires: 0

Le saviez-vous ? Il est possible de vendre aux enchères un bien immobilier. Sachez alors qu’il existe les ventes immobilières notariales, les ventes immobilières domaniales ou encore les ventes immobilières judiciaires. Dans tous les cas, notez qu’une vente aux enchères se prépare un minimum. Le cabinet Marion Poirier Avocat vous apporte sans plus attendre davantage de précisions sur le sujet !

Différentes ventes aux enchères

Comme évoqué, il existe trois types de ventes aux enchères, que nous allons tout de suite vous présenter. 

Les ventes immobilières notariales

Ces ventes se passent dans les chambres de département des notaires. Si vous souhaitez participer à ce type de vente, il vous faudra alors donner au notaire responsable de la vente un chèque de banque au début de la séance. Le montant du chèque est compris entre 10 et 20% du prix du bien.  

A savoir, ce type de vente s’avère aujourd’hui relativement connu. Vous pouvez même en trouver sur internet. 

Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à contactez votre avocat rémois Maitre Marion Poirier.

Les ventes immobilières domaniales

Ensuite, les ventes immobilières domaniales correspondent à la mise en vente de biens détenus par l’Etat. En général, il s’agit de biens atypiques comme des casernes, des gares ou autres. Notez que ces ventes se déroulent au sein des hôtels des impôts et des préfectures. Aucune inscription préalable n’est requise pour prendre part à ces ventes. Vous pouvez tout simplement venir le jour J munis des documents demandés. En cas de mise à prix supérieure à 7500 euros, le dépôt d’un chèque de consignation s’avère exigé. Son montant doit alors être de 5% de la mise à prix. 

Avec les ventes domaniales, la rédaction de l’acte de vente est totalement gratuite. De surcroît, vous n’aurez aucun frais de notaire à régler. 

Les ventes immobilières judiciaires

Ces ventes peuvent résulter de plusieurs situations : une saisie immobilière, un divorce ou encore une liquidation judiciaire. Celles-ci ont alors lieu au sein des tribunaux judiciaires. Si vous voulez prendre part à une séance, notez qu’il vous faudra faire appel à un avocat. En effet, seul un tel professionnel sera autorisé à enchérir en votre nom. Pour ce faire, vous devez confier un mandat à votre avocat. Votre enchère maximum devra d’ailleurs être précisée sur le mandat. De plus, il vous faudra remettre à votre avocat un chèque de consignation, équivalant à 20% du prix du bien. 

En règle générale, les enchères débutent 30% en-dessous du prix estimé. Cela peut ainsi permettre de réaliser des affaires intéressantes. 

Vous désirez avoir plus d’informations sur le sujet ? Contactez votre avocat liquidation judiciaire à Reims !

La vente à l’enchère

Comment préparer une vente aux enchères ?

Comme vous l’imaginez, une vente aux enchères se prépare en amont. 

Visite du bien

Avant de participer à une vente aux enchères, il faudra bien évidemment visiter le bien immobilier. Bien souvent, notez que les dates et heures de visites sont imposées à la personne responsable de la vente. Vous devrez donc faire preuve de flexibilité. 

A savoir, en règle générale, deux ou trois sont organisés pour permettre la visite des lieux. Attendez-vous à ce que cela se fasse en semaine et en journée. Il faudra alors vous libérer. 

La lecture du cahier des charges

En amont de toute vente aux enchères, il convient de prendre connaissance du cahier des charges. De cette manière, vous pourrez identifier les informations importantes relatives à la vente : frais incombant à l’acheteur, délais de paiement et caractéristique du bien. Le document indiquera notamment la surface du bien, les charges de copropriété, les éventuelles servitudes et plus généralement les caractéristiques du bien. 

Vous avez des questions ? Contactez votre avocat droit des affaires à Reims !

Estimation de votre capacité d’emprunt

Avant d’enchérir sur un bien, vous devez connaître votre enveloppe financière. Et par conséquence, il vous faudra probablement être conscient de votre capacité d’emprunt. Effectivement, retenez que l’obtention d’un crédit immobilier ne conditionne pas une vente aux enchères. Si vous gagnez les enchères, l’annulation de la vente sera alors exclue. Et il vous faudra payer le montant de votre enchère. 

Dans ce contexte, mieux vaut donc aller voir votre banque pour demander votre capacité d’emprunt. Sur cette base, vous pourrez ensuite enchérir sereinement le jour J. 

A propos, notez que d’autres frais s’ajoutent au prix du bien. Cela inclut notamment les frais de mise en vente, les émoluments du notaire, les débours sans oublier les frais d’achat. Prenez-les donc bien en compte au moment d’enchérir. 

Le déroulement de la vente aux enchères

Si vous avez envie de savoir comment se passe une vente aux enchères, vous pouvez assister à quelques séances « à blanc ». En revanche, si vous souhaitez enchérir, il vous faudra prévoir un chèque de banque, un justificatif de domicile et un justificatif d’identité. Ensuite, vous obtiendrez un badge numéroté.  

Si vous gagnez une enchère, il vous faudra alors signer l’acte de vente à la clôture de la séance. Dans le cas où vous avez perdu vos enchères, vous repartirez avec votre chèque de consignation. 

Pour rappel, dans le cadre d’une vente judiciaire, un avocat doit vous accompagner. Seul ce dernier à l’habilitation d’ enchérir en votre nom. 

Si vous avez besoin d’un avocat en vue d’une vente aux enchères, n’hésitez pas à prendre contact avec le cabinet ! 

Retour sur la page du Blog